Il y avait une fois une jeune Princesse qui s'appelait Blanche Neige. Sa marâtre, la Reine, hautaine et cruelle, craignait qu'un jour la beauté de Blanche Neige ne surpassât la sienne. Elle couvrit la jeune Princesse de haillons et la força à travailler comme souillon.

Chaque jour, l'orgueilleuse Reine consultait son miroir magique : "Miroir magique sur le mur, qui a beauté parfaite et pure ?" et chaque fois que le miroir répondait : "Reine, tu es la plus belle de toutes", Blanche Neige était protégée contre la jalousie de la Reine.

Un jour, pourtant, le miroir magique lui répondit qu'une jeune fille était plus belle qu'elle. "Hélas pour elle, révèle son nom !" exigea la souveraine. "Lèvres rouges comme la rose. Cheveux noirs comme l'ébène et blanche comme neige." "Blanche Neige !" cria la Reine.

Pendant ce temps, Blanche Neige, vêtue de haillons, briquait les marches du palais. Elle confia aux oiseaux son secret : "Je souhaite voir celui que j'aime et qu'il vienne bientôt." Un Prince, en entendant cette supplique, escalada le mur de la cour pour identifier la provenance de cette belle voix. Quand elle le vit, Blanche Neige, tout d'abord surprise, s'enfuit dans une des tours du château. Le Prince chanta alors : "Un chant, je n'ai qu'un seul chant pour toi, Ô mon amour." Blanche Neige lui envoya alors un baiser par l'intermédiaire d'un pigeon.

La Reine, qui les avait surpris, fit appeler son chasseur et lui ordonna d'emmener la Princesse dans la forêt, de la tuer et de rapporter son cœur dans un coffret. Le chasseur, attendri par les attentions de Blanche Neige qui s'occupait gentiment d'un petit oiseau perdu, n'arriva pas à exécuter son devoir funeste et poussa la jeune fille à s'enfuir au plus profond de la forêt. Celle-ci courut à travers les bois, terrorisée par les ombres, animaux et arbres inquiétants. Elle s'effondra finalement de fatigue.

Les animaux de la forêt la surprirent alors et, en leur compagnie, elle retrouva sa bonne humeur en chantant "Un sourire en chantant". Guidée par eux, elle trouva une charmante petite chaumière dans une clairière où elle se proposa de passer la nuit. À l'intérieur, elle trouva des meubles miniatures qu'elle supposa appartenir à des enfants orphelins ainsi qu'un désordre et une saleté repoussants. Elle décida donc de nettoyer la maisonnée en chanson ("Sifflez en travaillant"), aidée par les animaux, dans l'espoir que les enfants la laissent rester.

En fait d'enfants, les habitants de la chaumière étaient des nains qui passaient leur journée à piocher dans leur mine de diamants. Alors qu'ils rentraient en chantant "Heigh Ho", ils furent effrayés de voir que leur cheminée fumait et pénètrèrent, armés de leurs pioches, dans la maison, fermement décidés à en découdre avec l’intrus. Le plus jeune, Simplet, fut désigné par le meneur, Prof. Il se rendit donc à l'étage et fut terrifié par une créature qui bougeait sous leurs draps à la manière d'un fantôme. Les nains décidèrent alors de profiter de ce que le "monstre" semblait dormir pour aller tous ensemble le tuer. Alors qu'ils allaient frapper, ils s'aperçurent qu'il s'agissait en fait d'une jeune fille et se cachèrent précipitamment lorsque celle-ci se réveilla.

Ils firent connaissance et, malgré l'opposition de Grincheux, décidèrent de l'autoriser à rester. En échange, Blanche Neige leur fit un bon repas qu'ils ne furent admis à toucher qu'une fois lavés. À contre cœur, ils se rendirent au bassin et Prof leur donna du courage en chantant "Boudou-Goulou-Glou".

Au château, la Reine interrogea son miroir magique : "Qui a beauté grande et pure ?". L'esclave du miroir magique lui répondit que c'était Blanche Neige, la plus belle de toute, qu'elle résidait chez les nains et que c'était le cœur d'une biche que sa maîtresse tenait dans sa main. Folle de rage, la souveraine se décida à aller seule chez les nains en se grimant en vieille vendeuse de pomme par magie.

Pendant ce temps, Blanche Neige et les nains improvisèrent une soirée de danses et chantèrent une tyrolienne, après quoi la Princesse leur chanta "Un jour mon Prince viendra" et les envoya dormir. Les petits hommes reconnaissants lui offrirent de dormir dans leurs lits alors qu'eux se contenteraient du rez-de-chaussée.

La Reine, désormais une vieille femme, trempa l'une de ses pommes dans un poison qui devait plonger quiconque la mange dans un puissant sommeil de mort. "La victime du sommeil de mort ne peut être ressuscitée que par un premier baiser d'amour." Cela la fit sourire : "Invraisemblable : les nains la croiront morte. Enterrée vivante !" Et elle monta alors dans une barque pour sortir du château sans être remarquée, début de son périple funeste.

Les nains se succédèrent pour avoir leur baiser du matin de la part de Blanche Neige avant d'aller travailler. Grincheux se fit prier mais trahit son affection pour la jeune fille.

Blanche Neige, aidée des animaux, confectionna une tarte aux pruneaux pour le retour de ses amis. Elle fut surprise par la silhouette de la vieille femme qui se tenait à la fenêtre et qui, après s’être assurée qu'elle était seule, lui proposa d'acheter des pommes. Les animaux sentant le danger, se précipitèrent sur elle mais avec son bon cœur, Blanche Neige les éloigna et fit entrer la vieille femme dans la chaumière afin de la réconforter. Les animaux partirent en forêt pour trouver les nains et les convaincre de secourir Blanche Neige. Ils peinèrent à se faire comprendre mais après une remarque de Dormeur, les autres nains comprirent le danger et se mirent en route. Las ! La vieille femme avait convaincu Blanche Neige qu'elle lui vendait une pomme miraculeuse qui exaucerait ses souhaits. Elle souhaita donc que son Prince charmant la conduise en son château, croqua la pomme et s'effondra, terrassée.

Blanche Neige était morte. Sa beauté était si rayonnante, même dans la mort, que les nains n'avaient pas le cœur de l'enterrer. Ils façonnèrent un cercueil de verre orné d'or et veillèrent constamment au chevet de la Princesse. Le Prince qui avait cherché partout en vain, entendit un jour parler de la mystérieuse Beauté endormie dans un cercueil de verre.

Celui-ci se présenta donc en chantant "Un chant" et posa ses lèvres sur celles de Blanche Neige. Miracle ! Le charme fut rompu et la Princesse se réveilla. Le Prince la fit monter sur son cheval blanc, elle dit adieu à ses amis et les deux amoureux s'éloignèrent vers leur château où "ils vécurent heureux pour toujours."